samedi 19 juillet 2014

Nouveau Projet ! SDA 10 mm version battlelore maison !

Nous commençons un nouveau projet (et oui encore un) ami mon ami François. Nous sommes désireux de nous affronter une nouvelle fois dans le monde de Tolkien. Après le 28mm, nous passons donc au 10, avec une version à notre sauce de Battlelore.
J'ai choisi de jouer le mal (cela n'en étonnent pas beaucoup....). J'ai commencé les tests par trois unités d'Uruk-haï noir du Mordor.

Encore une fois j'ai fait aussi des tests de lumières.......

Froide....
 normale......
 Chaude.....
 Les prochaines unités à venir, des trolls et une araignée je pense....

lundi 14 juillet 2014

Armée Française Guerre de cent, la fin d'un projet !

Tout est dans le titre, bien que j'ai l'intention de poursuivre l'acquisition de troupes pour cette armée dans les années à venir pour diversifier les options, mon armée ADG guerre de cent ans est terminée !

Voici le dernier socle sorti de mon atelier, des chevaliers à pied, emmenés au combat par Pierre Bessonneau qui fût un temps maitre d'artillerie (comme toujours vous trouverez ici sa bibliographie)

Et comme le projet est terminée, j'aligne maintenant mes 200 pts, des photos de l'armée au complet.....









Il m'aura fallu deux ans de mise en peinture (et oui trop de projet en cours) pour en venir à bout, mais cela concorde avec les objectifs fixés avec mon compère de jeu, à savoir monter de 100 pts chaque année puis passer à un ajout d'option en terme de points et pourquoi pas jouer une grosse bataille à 300 pts voir plus un de ces jours. Je pense monter l'armée en terme de budget de 25 à 50 pts par an, pas plus ce qui équivaut entre 2 et 5 socles suivant les options retenues.
Reste plus qu'à attendre que l'adversaire honnis soit prêt pour aligner nos 200 pts respectifs. Il me manque le camp, mais celui-ci sera justement la première "option" que je rajouterais, jusqu'à présent nous ne les avons pas matérialisés, les armées jouées ne permettant pas vraiment d'aller les "chercher".
Donc cette armée aligne :
15 figurines de cavaliers de tout type
92 figurines de piétions de tout type
et 6 figurines pour les généraux.

Ma prochaine armée ADG, une armée Picte pour résister à l'envahisseur romain, toujours en 28 mm ! Mais comme dirait un personnage que je considère comme un ami, "ceci est une autre histoire !"

vendredi 4 juillet 2014

Jean le Bâtard d'Orléans, dernier général pour Jeanne !

Je tiens le bon bout comme on dit, voici le dernier général de mon armée ADG en 200 pts commandée par Jeanne la Pucelle herself !
Jean le Bâtard, vous trouvez sa bio ici, commandera l'aile droite de l'armée.







Encore un dernier socle et l'armée est finie, ce qui du coup terminera ce projet également. Il y aura une suite puisqu'il me faut encore faire le bagage et qu'avec mon ami François nous avons le projet d'augmenter les effectifs petit à petit pour avoir plusieurs options d'armée disponible, et pourquoi pas jouer une grosse bataille à 300 pts un jour.

mardi 1 juillet 2014

Derniers chevaliers montés

Plus de 15 jours sans post, il faut dire que la fin juin fut vraiment, vraiment chargé. J'ai malgré tout réussi à avancer dans ma peinture et mes projets.
Un autre projet touche à sa fin, mon armée française guerre de cent ans commandée par Jeanne la Pucelle en personne.
Il ne me reste qu'un socle de chevaliers à pied et un général, le tout en court, et j'alignerais mes 200 pts ADG. Reste à mon collègue et adversaire à terminer ses quelques socles pour nous mettre joyeusement sur la tronche.
Avec ce socle de chevaliers montés je passe de 171 pts à 186 pts (je crois). J'avais déjà inclus dans un socle à pied le chevalier de La Hire, qui se trouve au centre de ce socle. Cela va me permettre de pouvoir jouer avec les différentes options que propose la liste, à savoir jouer les généraux  inclus dans les socles pour économiser quelques points...

Les chevaliers encadrant La Hire sortent directement de mon imagination.
Grâce au très bon travail de Jean-Claude COLRAT je vous recopie ici la biographie de ce chevalier.
Armoiries d'Étienne de Vignolles
(Principales sources: sceaux de 1424 et 1440, armorial du héraut Berry, "Sceaux gascons" par La Plagne-Barris)

Étienne de Vignolles dit La Hire.
 

Nom : Étienne de VIGNOLLES.

Surnom : La Hire.
: vers 1380 à Préchacq (Préchacq-les-Bains, Landes)
Mort : le 11 janvier 1443 à Montauban (Tarn-et-Garonne).
Titres nobiliaires : seigneur de Montmorillon (Vienne) et châtelain de Longueville (Seine-Maritime).
Offices civils et militaires : capitaine de Vitry-en-Perthois en 1424, capitaine de Vendôme en 1428, écuyer d'écurie du roi et bailli du Vermandois en juillet 1429, capitaine-général de la Normandie.
Père : Johan de Vignolles.
Épouse : en 1437 Marguerite de David, demoiselle de Droisy (fille Henry David, seigneur de Longueval, et de Jeanne de Lisac).
Descendance : sans (héritier son beau-frère Bernard de Juillac, époux de Catherine de Vignolles).
Armoiries : de sable à trois grappes de vigne d'argent posées 2 et 1, chaque grappe accompagnée d'une feuille.
Nota : La famille de Vignolles porte généralement un cep de vigne fruité de 3 pièces; le sceau de La Hire montre 3 grappes avec une feuille; les sceaux de ses plus jeunes frères portent les grappes sans feuille; les marquis de Vignolles dits La Hire auront ensuite, par alliance au XVIe siècle, un écartelé, 1 et 4 d’azur au paon rouant d’or qui est Saint-Paul de Ricaut, 2 et 3 de sable au cep de vigne d’argent qui est Vignolles (écartelé qui est trop souvent donné par erreur et anachronisme à "notre" La Hire...)
Cimier : un vol d'argent à l'intérieur de sable ; tortil d'argent et de sable, avec des lambrequins de sable doublés d'argent.
Présence au côté de Jeanne d'Arc à : Orléans, Jargeau, Meung, Beaugency, Patay, Reims, Paris.
Commentaires : Étienne de Vignolles, plus connu sous son surnom de "La Hire", se rallia au dauphin en 1418, se joignant à Poton de Xaintrailles dont il deviendra presque inséparable. Leur premier exploit commun se situe à la défense de Crépy, en 1419, puis ils se signalent à la défense de Coucy, la puissante forteresse du duc d'Orléans. La Hire est blessé à Baugé, en 1421, non pas à la bataille mais par la chute d'une cheminée dans une auberge. Il restera boiteux.
La Hire arrive à Orléans le 25 octobre 1428, à la tête d'une compagnie comprenant vingt et un hommes d'armes, six archers et... un trompette, selon la précision du trésorier des guerres du roi. En novembre, il est dépêché vers Charles VII pour lui rendre compte de la situation difficile de la ville. Il revient le 24 janvier 1429 à la tête d'une troupe de renfort de cent quatre-vingts hommes. Il se retire le 18 février, après avoir couvert la retraite lors de la " journée des harengs ". Le 29 avril 1429, il entre dans Orléans au côté de Jeanne la Pucelle. Sa compagnie compte alors quatre-vingts hommes d'armes et soixante hommes de traits. Le 6 mai, il passe la Loire avec Jeanne et attaque avec elle, lance au poing, les Anglais qui défendent la bastille des Augustins. Fidèle compagnon de la Pucelle, il participa ensuite aux combats de Jargeau, Meung, Beaugency. Il est aussi à la bataille de Patay et au siège de Paris.
Il combattra ensuite particulièrement en Normandie, jusqu'à la reconquête de celle-ci. Ses efforts sont récompensés par le titre de capitaine-général de la Normandie, la terre de Montmorillon et la châtellenie de Longueville. Malgré tous ces honneurs, il fut l'un des chefs des "écorcheurs". Comme les "grandes compagnies" avaient été envoyées en Espagne sous le commandement de Du Guesclin, les "écorcheurs" sont expédiés, sous la férule du dauphin Louis, en Allemagne, au prétexte de défendre la cause du pape Eugène IV. Cela donna l'occasion à La Hire de ravager l'Alsace...
La Hire mourut à Montauban le 11 janvier 1443, lors de la campagne de Guyenne. Il fut inhumé en l'abbaye de la Maison-Dieu, à Montmorillon. Son gisant sera saccagé en 1562 par des Huguenots venus d'Orléans...
On prétend le plus souvent que son surnom signifie soit la ire, la colère, soit la hyr, le grognement du chien. Mais Étienne de Vignolles était propriétaire d'un petit bois de taillis appelé "la Hitte" dont il prit le nom et qui, par un vice de prononciation, a pu devenir "la Hire". Ce nom sera donné au valet de cœur des jeux de cartes à partir du XVIIe siècle.


dimanche 15 juin 2014

La harde déferle sur les tables du club !

La première partie du projet club mené de main de maitre par notre ami Boris vient de se terminer. Nous devions pour se faire atteindre les 500 pts d'armée warhammer en 3 sessions de peinture (après avoir commencer en SOBH). Lors de cette première initiation, j'ai vaincu l'armée de Skavens de Franck. J'ai même obtenu un massacre sur le différentiel du tableau de la règle.
Warhammer ne me parle pas plus que cela, mais l'armée homme bête est une armée qui me faisait de l’œil depuis des années. La règle est pour le moment simple d'approche, à voir la suite. J'ai joué le temps d'un projet à WH40k et je n'avais franchement pas adhéré...
Bon place aux photos de l'armée.....
Un petit zoom sur Klorthor le sanguinaire, le chef de ma harde....
  Le dernier bataillon de Gors que j'ai peint en une semaine pour tenir le délai.......
 L'autre bataillon de Gors....
Mon armée est composé actuellement de :
1 chef de harde
1 shaman
1 unité de Bestigors
2 unité de gors, l'une avec bouclier, l'autre avec une arme supplémentaire
1 unité de pillard Ungors
J'ai donc en réalité plus que 500 pts, puisque que j'aligne dans la configuration que j'ai choisi 627 pts. Lors de la rentrée ludique 2014/15 nous avons déjà prévu de poursuivre ce cda (choix des armes). Pour la 4° session, il nous faut monter à 750 pts et créer un socle scénique qui devra s'inclure dans une unité.
Pour la suite de ma horde, je suis sur de prendre un char à sangleboucs et des chiens du chaos.....pour la suite je ne sais pas encore.